C’est après la période de soldes d’hiver que C-Ways s’interroge sur la confiance des français et des françaises dans leur relation avec leurs enseignes préférées. De la simple acceptation de suivi des cookies à l’adhésion aux différents programmes de fidélité, qu’en est-il de la confiance des français quant au traitement de leurs données personnelles ?

RGPD & Marketing

Depuis mai dernier, le RGPD dit le règlement général sur la protection des données oblige tous les acteurs du commerce et du e-commerce en Europe à respecter certains aspects dans la démarche commerciale en incluant dans ses textes des prérogatives pour protéger les données personnelles de ses clients. 

RGPD a permis d’apporter une notion de transparence en ce qui concerne le traitement de ces données : les clients et prospects doivent avoir connaissance de toutes les démarches commerciales possibles avant d’accepter de les donner. Ces prérogatives ont mis en lumière les limites de la gestion des bases de données clients et ses dérives : monétisation des données à leur insu, démarchage commercial sauvage etc. Des techniques peu orthodoxes qui ont permis à des méthodes des méthodes de démarchage plus personnalisées et plus encadrées de se mettre en place.

L’inbound marketing par exemple, (ou marketing entrant en français) est une stratégie marketing avec une approche différente de celle du marketing traditionnel. L’objectif de l’inbound marketing est d’attirer des prospects avec du contenu de qualité pour ensuite les convertir en clients sans avoir à les démarcher. Ce sont les clients qui viennent vers les enseignes et entreprises et non plus l’inverse, une alternative opportune quand on sait comment le RGPD peut contraindre fortement les initiatives commerciales.

Quasiment 1 français sur 2, parmi les moins de 35 ans, disent avoir confiance dans la gestion et surtout le traitement de leurs données.

Les plus jeunes (entre 18 et 24 ans) sont relativement plus confiants sur la question avec un taux, de plus de 12 points, plus élevé que la moyenne (45%).

Par symétrie, les plus âgés (les plus de 65 ans) sont quant à eux, 8 points moins confiants que la moyenne française (25%).

Pas de différence de confiance entre le monde rural et le monde urbain, avec un total de confiance qui s’élève à 31% de chaque côté.

Face aux autres catégories socio-professionnelles, 3 d’entre elles sortent leur épingle du jeu et apportent une confiance plus élevée que la moyenne. Nous retrouvons ainsi sur le podium les agriculteurs (50%), les étudiants (45%) et les artisans (46%).

Panel C-Ways – 1 000 ménages représentatifs de la population française âgés de 18 et plus interrogés en novembre 2018 (avant le début du mouvement des gilets jaunes). 

Terrain administré via internet par la société SSI.

C-Ways est une société de conseil en Marketing d’anticipation fondé sur les Data sciences

Contact : eva.lekic@c-ways.com, 06 12 12 45 17