Le prélèvement à la source va modifier la gestion du budget consommation

À compter de janvier 2019, le prélèvement à la source entre en vigueur. Le salaire net d’impôt qui sera clairement indiqué sur les fiches de paie aura diminué du montant prélevé au titre de l’impôt sur le revenu.

Les ménages sont bien au courant. En effet, si seulement 43% des foyers fiscaux sont assujettis à l’Impôt sur le Revenu, 57% des répondants du Panel C-Ways de novembre 2018 déclarent savoir ce qu’est le prélèvement à la source et se sentent suffisamment informés.
Avec 76% de répondants s’estimant suffisamment informés, les retraités dont le niveau de revalorisation des pensions ont été plafonnés pour les deux prochaines années, ont été les plus attentifs à cette réforme fiscale.

57% des ménages pourraient modifier leur comportement de consommation en raison de ce nouveau régime de prélèvement et de son effet sur le net mensuel. Ces anticipations de changement de gestion des dépenses sont d’autant plus importantes que les répondants sont jeunes. 75% des 25-34 ans et 66% des 34-44 ans prévoient de revisiter leur panier de dépenses, contre 55% pour les 55-64 ans et 52% pour les 55-64 ans. Bien informés et peut-être mieux préparés, les plus 65 ans, ne sont que 31% à envisager de changer leurs habitudes à cause du prélèvement à la source.

Il est vrai que le prélèvement à la source va faire basculer mécaniquement et instantanément dans le prélèvement mensuel les 41% de ménages qui sont encore imposés au tiers. Début 2019, la capacité de dépenses va de fait diminuer pour une large part de la population des contribuables.

De plus en considérant une part des dépenses pré-engagées, dites contraintes, de 34% dans le budget des ménages, on imagine bien un effet possible sur les dépenses arbitrables ou libres. L’effet pourrait cependant être limité, ces dépenses contraintes pesant beaucoup moins dans le budget des déciles de revenu supérieurs, précisément les plus concernés par l’impôt sur le revenu.

Il faut s’attendre à des décalages du calendrier de dépenses pour certains produits et services et pour les catégories de revenus intermédiaires. Mais comme le pensent 74% des sondés qui estiment que le montant total de leur impôt ne changera pas l’an prochain, le jeu du prélèvement à la source est théoriquement à somme nulle en termes de montant annuel d’imposition.
Aussi des rattrapages pourraient ensuite intervenir et aboutir à un niveau de consommation 2019 comparable à ce qu’il aurait été sans prélèvement à la source.


Panel C-Ways : 1 000 ménages représentatifs de la population française âgés de 18 et plus interrogés en novembre 2018 (avant le début du mouvement des gilets jaunes).
Terrain administré via internet par la société SSI.
C-Ways est une société de conseil en Marketing d’anticipation fondé sur les Data Sciences – Contact : eva.lekic@c-ways.com / 06 12 12 45 17
2018-12-06T15:38:58+00:00 29 novembre 2018|