Restaurants, hôtels…la guerre des étoiles

Nous avons aujourd’hui la possibilité de commenter et d’évaluer à peu près toutes nos expériences de consommation et de vie. Premier secteur touché par ces notes d’expérience: le secteur hôtelier. Que ce soit pour noter son dernier lieu de vacances ou le restaurant en bas de chez soi, les utilisateurs des plateformes de réservation s’en donnent à cœur joie !

En Grande-Bretagne, un contributeur du site Vice(site d’informations alternatives) s’est mis au défi de dénoncer les limites et anomalies de ce genre de pratique. En créant de toutes pièces un restaurant « The Shed at Dulwich », à l’aide de quelques photos bien cadrées, d’une adresse un peu floue et l’aide précieuse de quelques amis, il publie des dizaines d’avis dithyrambiques, créant ainsi le buzz et réussissant à hisser (trop) facilement à la première place du site TripAdvisor le restaurant fantôme. Pas mal pour un restaurant qui n’a jamais servi aucun plat !

Pouvons-nous avoir une confiance totale en ces avis ? 55% des sondés ne le pensent pas. Les plus sceptiques d’entre eux, les retraités, sont 78% à ne pas avoir confiance dans ces avis. Les étudiants sont eux 2 fois moins nombreux à douter face aux avis publiés sur les différents sites internet (39%).

Aie confiance, oui crois-en moi !

1 millenial sur 2 (de 18 à 34 ans) fait état d’une confiance aveugle dans ces avis et commentaires relevés sur la toile. En effet 50% d’entre eux ont répondu qu’ils avaient « Tout à fait confiance ». Les femmes se montrent un peu plus confiantes, 48% d’entre elles indique faire confiance aux évaluations contre 42% pour les hommes.

Aujourd’hui, chacun peut noter n’importe quoi et n’importe qui. Les chauffeurs Uber sont notés mais les utilisateurs également, réduisant ainsi leur algorithme de prise en charge, si celui-ci est en deçà d’une certaine note.

C’est à l’Est que ce système va plus loin. Le gouvernement chinois a mis en place des notes sociales qui empêchent certaines personnes, dont l’incivilité aura été démontrée, d’accéder à des services publics comme par exemple prendre le train ou l’avion. Il faudra réfléchir à 2 fois avant d’abandonner son vélo sur le trottoir ou de traverseren dehors des clous. En 2020, ce système de notation des citoyens sera complètement opérationnel et obligatoire…


Panel C-Ways : 1 000 ménages représentatifs de la population française âgés de 18 et plus interrogés en novembre 2018 (avant le début du mouvement des gilets jaunes).
Terrain administré via internet par la société SSI.
C-Ways est une société de conseil en Marketing d’anticipation fondé sur les Data Sciences – Contact : eva.lekic@c-ways.com / 06 12 12 45 17
2018-12-27T09:57:25+00:00 27 décembre 2018|